• RESPONSABLES D'UNE MISSION DE LOUANGE
         
          avec tous les monastères disséminés par le monde entier,
          et à la suite de tant de générations de moines et de moniales
          qui ont chanté comme nous l’inusable prière des psaumes.
          
                 LOUEZ le Seigneur, tous les peuples,
                 fêtez-le, tous les pays!.. ps 116
            
                 D’âge en âge, on vantera tes oeuvres,
                 on proclamera tes exploits.
                
                 Je redirai le récit de tes merveilles,
                 ton éclat, ta gloire et ta splendeur.. ps 144


                 Dansez à la louange de son nom,
                 jouez pour lui, tambourins et cithares!.. ps 149
     
    SOLIDAIRES DE TOUTE DÉTRESSE
          
          car le retrait dans le silence, loin d’être oubli ou
          désintéressement, libère le coeur et agrandit la prière
          aux dimensions de l’autre, de tous les autres.
          Et le cri de chacun devient notre cri:


                Prends pitié de moi, Seigneur,
                car je suis en détresse.. ps 30

                
                Ne m’abandonne pas, Seigneur,
                mon Dieu, ne sois pas loin de moi.

                Viens vite à mon aide.. ps 37


                Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin?
                Pourquoi te cacher aux jours d’angoisse?.. ps 9

               
                Porte-nous secours dans l’épreuve:
                néant le salut qui vient des hommes!.. ps 59   
     
    MANDATÉES POUR RENDRE GRÂCE
               
                Bénis le Seigneur, ô mon âme,
                n’oublie aucun de ses bienfaits.. ps 102


                De tout mon coeur, Seigneur, je te rends grâce:
                tu as entendu les paroles de ma bouche..ps 137


                Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce,
                jouez pour notre Dieu sur la cithare..ps 146  


                Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu:
                je vous raconterai ce qu’il a fait pour mon âme..ps 65










    votre commentaire


  • Le monastère peut aussi accueillir

    pour des jours de solitude et de prière 

                Monastère Sainte-Claire

                313 Queen

                Sherbrooke   J1M 1K8

                Tél. :     819-346-9206

                Télec. :   819-346-6125

                Couriel : clarisse_lennoxville@videotron.ca


    votre commentaire

  • Ils rebâtiront sur les ruines antiques (Is 61, 4)

    Ce que le prophète avait écrit sʼest réalisé. Sur le site même de nos débuts,

    a refleuri la vie contemplative franciscaine.

    Entre janvier 2003 et juin 2005, une longue et vivante histoire de famille

    remplit les archives du coeur. Quel message Dieu venait-il de nous écrire

    en lettres de feu?
     

    RECONSTRUIRE fut un chemin rempli dʼembûches, mais une route de joyeuse

    et intense collaboration fraternelle.
     

    AVOIR RECONSTRUIT nous ouvre les portes dʼun nouveau départ, mais pour

    une unique et même mission de louange et dʼintercession au diocèse de

    Sherbrooke.



    votre commentaire
  •  

    Entièrement détruit par la violente caresse de frère feu
    le Premier de l’An 2003, le monastère de Sherbrooke 
    renaissait de ses cendres en juin 2005.


     

    C’était au midi du Premier de l’An 2003

    La communauté se rendait au réfectoire en chantant : « Mon Dieu, bénissez la nouvelle année! »  Jamais repas de fête ne fut aussi court. À peine avions-nous pris place à table que la voix de notre Mère Abbesse sonna l’alarme : « Cette fumée par la fenêtre… mes sœurs, c’est le feu! »

    La bénédiction du feu

    En quelques secondes, la fumée était devenue un rougeoiement impressionnant. Vivions-nous un mauvais rêve? Sans trop savoir comment, nous nous retrouvions bientôt chez un voisin accueillant. C’était bien vrai que notre maison brûlait. Nous la voyions flamber comme torche vive.


    Magnificat

    Nous venions tout juste de fêter, en décembre, les 50 ans de fondation de notre monastère. Toutes ces années au service de la louange de Dieu, notre Mère Abbesse voulut qu’elles soient offertes en action de grâce. Et plus forte que la prière de nos larmes, elle nous suggéra la prière du Magnificat que toute la communauté poursuivit d’une seule voix.

    Par la grâce de Dieu, aucune perte de vie, personne de blessé. Tout ce qui vit et respire, jusqu’au bon chien gardien, jusqu’au chat et au serin, tous eurent la vie sauve. La maison partait, mais la communauté demeurait.

    La suite, comment l’évoquer?

    Elle s’inscrit dans nos vies comme une longue étape d’exil, adoucie par la charité qui nous accueillait. Sainte Claire, dans sa forme de vie, nous invite à être pèlerines et étrangères en ce monde. C’était le moment comme jamais de vivre en profondeur notre vocation.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique