• Neuvaine à Sainte Claire - Jour 2

    2e jour                                                                                    3 août



    CLAIRE brûle d’amour pour le Crucifié


    La Passion du Seigneur était l’objet fréquent de la méditation et des larmes de Claire, source tantôt de douloureuse compassion, tantôt de joie reconnaissante et douce.  Les larmes du Christ souffrant l’enivraient.  Souvent elle se remettait en mémoire Celui dont l’amour avait imprimé l’image au plus profond de son coeur. Elle avait appris l’Office de la Passion composé par saint François, cet autre amant de la croix, et le récitait avec autant d’amour que lui (Celano 30).

     

    Un mot de Claire à méditer


    “Vois comme il s’est rendu pour toi objet de mépris.  Contemple l’ineffable amour qui l’a conduit jusqu’à vouloir souffrir sur le bois de la croix.  Aime de tout ton coeur Dieu et son Fils Jésus qui fut crucifié pour nous autres,  pécheurs; que son souvenir ne quitte jamais ta mémoire.  Puisses-tu être chaque jour davantage embrasée de la ferveur de cet amour” (Lettres de Claire).

     

    Intercession


    Sainte Claire, toi qui as tant de fois guéri les personnes qui se présentaient à toi en traçant sur elles le signe de la croix, nous t’en supplions: regarde tous nos malades et intercède pour eux.

    Trois Gloire au Père

    Au choix: récitation d’un psaume

    ou litanies et oraison.

    Le crucifix de Saint-Damien conservé dans la basilique Sainte-Claire à Assise. Claire pria durant quarante ans devant ce crucifix.




    L’Office de la Passion


    François avait une vénération particulière pour le Crucifié. Il voulut revivre les sentiments qu’éprouva le Christ au jardin des Oliviers ou sur le chemin du Golgotha, prier avec les mots mêmes qui furent sur ses lèvres ou dans son coeur. Pour ce faire, il pensa n’employer d’autres mots que ceux des psaumes. Il composa donc un Office de la Passion (voir extraits) qui est un assemblage de versets de psaumes pouvant être lus comme des prières que Jésus aurait lui-même dites ou pensées en divers moments de sa Passion.

    François et tous ceux et celles qui prient cet Office peuvent vivre un processus d’identification au Seigneur crucifié les impliquant intensément: prier avec les mêmes prières, ressentir les mêmes sentiments, souffrir les mêmes douleurs que le Christ en croix (cf. Claire d’Assise, Marco Bartoli).

     

     

     

    Le TAU est un signe de rédemption. Il fut accueilli par saint François

    dans toute sa valeur spirituelle. Le TAU nous rappelle que nous

    sommes sauvés par l’amour du Christ crucifié.

     



    Psaume 30

     

    En toi, Seigneur, j’ai mon refuge;

    garde-moi d’être humilié pour toujours.

     

    Dans ta justice, libère-moi;

    écoute, et viens me délivrer.

    Sois le rocher qui m’abrite,

    la maison fortifiée qui me sauve.

     

    Ma forteresse et mon roc, c’est toi:

    pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.

    Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu;

    oui, c’est toi mon abri.

     

    En tes mains je remets mon esprit;

    tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

    Je hais les adorateurs de faux dieux,

    et moi, je suis sûr du Seigneur.

     

    Ton amour me fait danser de joie:

    tu vois ma misère et tu sais ma détresse.

    Tu ne m’as pas livré aux mains de l’ennemi;

    devant moi, tu as ouvert un passage.

     

    Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,

    je dis: “Tu es mon Dieu!”

    Mes jours sont dans ta main: délivre-moi

    des mains hostiles qui s’acharnent.

     

    Sur ton serviteur, que s’illumine ta face;

    sauve-moi par ton amour.

    Seigneur, garde-moi d’être humilié,

    moi qui t’appelle.

     

    Qu’ils sont grands, tes bienfaits!

    Tu les réserves à ceux qui te craignent.

    Tu combles, à la face du monde,

    ceux qui ont en toi leur refuge.

     

    Béni soit le Seigneur:

    son amour a fait pour moi des merveilles

    dans la ville retranchée!

     

    Et moi, dans mon trouble, je disais:

    “Je ne suis plus devant tes yeux.”

    Pourtant, tu écoutais ma prière

    quand je criais vers toi.

     

    Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles:

    le Seigneur veille sur les siens;

    mais il rétribue avec rigueur

    qui se montre arrogant.

     

    Soyez forts, prenez courage,

    vous tous qui espérez le Seigneur!



    Extraits de l’Office de la Passion composé par saint François

     

    À pleine voix je crie vers le Seigneur,

    à pleine voix je supplie le Seigneur.

     

    Je répands devant lui ma plainte,

    devant lui, je dis ma détresse.

     

    Lorsque le souffle me manque,

    toi, tu sais mon chemin.

     

    Sur le sentier où j’avance,

    un piège m’est tendu.

     

    Regarde à mes côtés, et vois:

    personne qui me connaisse!

     

    Pour moi, il n’est plus de refuge:

    personne qui pense à moi!

     

    C’est pour toi que j’endure l’insulte,

    que la honte me couvre le visage.

     

    Je suis un étranger pour mes frères,

    un inconnu pour les fils de ma mère.

     

    Père saint, l’amour de ta maison m’a perdu,

    on t’insulte, et l’insulte retombe sur moi.

     

    On s’assemble, on rit à mes dépens;

    des malheurs tombent sur moi, je les ignore.

     

    Plus abondants que les cheveux de ma tête,

    ceux qui m’en veulent sans raison.

     

    Ils sont nombreux, mes détracteurs,

    à me haïr injustement;

    moi qui n’ai rien volé, que devrai-je rendre?

     

    Des témoins injustes se lèvent,

    des inconnus m’interrogent.

     

    On me rend le mal pour le bien;

    quand je cherche le bien, ils m’accusent.

     

               Tu es mon Père très saint,

               mon Roi et mon Dieu.

       
               Viens vite à mon aide, Seigneur, 
               mon Dieu et mon salut.



    « Neuvaine à Sainte Claire - Jour 3Neuvaine à Sainte Claire - Jour 1 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :